L’ essai analyse comme Françoise Collin, à la lumière de la pensée de différence, est capable de se détacher d’une conception de la démocratie fondée seulement sur les normes et la procédure correcte invoquée par la science juridique. Bien qu’elle fasse référence à l’urne funéraire, Françoise Collin ne célèbre pas la fin de la démocratie, ni ne cède au post mais elle interroge la démocratie, elle en analyse l’origine et elle en montre les développements et les solutions possibles en utilisant la pensée de la différence qui met en lumière de façon subversive les nœuds les plus problématiques de l’organisation humaine, à commencer par les nœuds politiques. F. Collin, qui sait glisser avec des images qui souvent s’estompent l’une dans l’autre du moment électorale, qui est caractéristique et constitutif de la démocratie, au moment symbolique, qui comprend aussi la représentation des vécus et des expériences spirituelles que l’image de peuple contient en soi mais qui, souvent, sont oubliées en faveur du concept « peuple »conçu comme entité abstraite ou définie par un territoire. La proposition de Collin est de redécouvrir, de raconter une autre culture constitutive du peuple et des femmes, qui pourrait encore réunir justice et vérité, présence et représentation

« L’urne est-elle funéraire » : représentation et démocratie chez Françoise Collin

Marisa Forcina
2019

Abstract

L’ essai analyse comme Françoise Collin, à la lumière de la pensée de différence, est capable de se détacher d’une conception de la démocratie fondée seulement sur les normes et la procédure correcte invoquée par la science juridique. Bien qu’elle fasse référence à l’urne funéraire, Françoise Collin ne célèbre pas la fin de la démocratie, ni ne cède au post mais elle interroge la démocratie, elle en analyse l’origine et elle en montre les développements et les solutions possibles en utilisant la pensée de la différence qui met en lumière de façon subversive les nœuds les plus problématiques de l’organisation humaine, à commencer par les nœuds politiques. F. Collin, qui sait glisser avec des images qui souvent s’estompent l’une dans l’autre du moment électorale, qui est caractéristique et constitutif de la démocratie, au moment symbolique, qui comprend aussi la représentation des vécus et des expériences spirituelles que l’image de peuple contient en soi mais qui, souvent, sont oubliées en faveur du concept « peuple »conçu comme entité abstraite ou définie par un territoire. La proposition de Collin est de redécouvrir, de raconter une autre culture constitutive du peuple et des femmes, qui pourrait encore réunir justice et vérité, présence et représentation
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11587/437118
 Attenzione

Attenzione! I dati visualizzati non sono stati sottoposti a validazione da parte dell'ateneo

Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact