« L’urne est-elle funéraire » : représentation et démocratie chez Françoise Collin